Cette série, dont le titre est extrait du poème de Boris Vian «Je voudrais pas crever», comporte neuf clichés réalisés au Mexique entre 2007 et 2008.

Dans le pays du surréalisme de Luis Buñuel, les images mettent en scène des touristes à la recherche d’authenticité, des paysages nocturnes et des instants pris sur la route. Dans une ambiance obscure ou lumineuse les photos jouent avec les clichés de l’exotisme.

« Je voudrais pas crever
Avant d’avoir connu
Les chiens noirs du Mexique
Qui dorment sans rêver  »

Estampa

Île de Janitzio, État du Michoacán, Novembre 2007

Janitzio est une île du lac de Pátzcuaro. C’est aussi un des lieux les plus touristiques du Mexique. Lors de la fête des morts, la nuit du premier novembre, les cimetières se remplissent d’offrandes et de bougies. Les familles mangent et dorment sur la tombe de leur défunt.

Al caminar

Playa Azul, État du Michoacán, Novembre 2007

Touriste profitant de la côte pacifique.

Carretera Federal 57

Bord de la route fédérale n°57, État de San Luis Potosí, Avril 2008

« Me gusta la carretera
Por moderna y por bonita
Pero más me gusta a mí
Tu vereda y tu curvita
Pero más me gusta a mí
Tu vereda y tu curvita »

Narciso

Agua Azul , État du Chiapas, Décembre 2007

Jeune mexicain cherchant son reflet dans l’eau.

El Jinete

Palenque État du Chiapas Décembre 2007

Célèbre site archéologique maya, Palenque attire de nombreux visiteurs. Aux alentours, des campings se sont installés. Inspirés par l’ambiance chamanique des lieux, les néo hippies y séjournent durant leur voyage au Mexique.

Xochipitzahua

San Cristóbal de Las Casas, État du Chiapas, Décembre 2007

La vente ambulante, souvent réprimée par les autorités locales, est une source de revenus pour le nombreuses familles. A San Cristóbal de Las Casas, les objets traditionnels sont privilégiés par les visiteurs.