Fabrizio

Une série réalisée avec Fabrizio, artiste de cirque. Après avoir vu son spectacle, je lui ai proposé différents portraits inspirés plus ou moins de sa pratique.

Je connaissais Fabrizio avant qu’il vienne au studio. Je savais qu’il était clown. Mais je ne connaissais pas son travail. Il conçoit lui même ses spectacles et j’ai mis du temps à le voir sur scène. J’ai alors vu que le clown avait changé.

Il n’a pas de nez rouge, et il ne s’adresse pas seulement aux enfants. Il est burlesque et sympathique, comme j’y suis habitué. Il a des gestes répétitifs et ses tentatives sont une à une manquées. Je me demande de qui se rit-il? L’inaptitude du clown , ou celle du spectateur qu’il semble parodier ?

C’est peu-être un rire nerveux provoqué par celui à qui on ne veut pas ressembler. Celui que l’on peut tout aussi bien dénigrer ou encourager sans pour autant oser penser qu’il nous est semblable. L’inaptitude nous fait peur autant que l’échec qu’elle nous inspire.

Au final ce que nous offre Fabrizio, comme les autres clown, est précieux. Il nous faudra du temps pour déjouer les constrictions et pour choisir ce que l’on veut paraître.